Diocèse de Rouyn-Noranda

Extrait du site Web

Accueil du site > Actualité > Mgr Dorylas Moreau, 1947-2019

Mgr Dorylas Moreau, 1947-2019

Évêque du diocèse de Rouyn-Noranda, 2002-2019

1er novembre 2019

Devise

« ... comme celui qui sert. »

 

« Celui que tu aimais, Seigneur, est mort. »... Celui que nous aimions est mort.

« Je suis la résurrection et la vie », nous redit Jésus pour raviver notre espérance.

En regardant avec quelle paix, quelle sérénité et quelle confiance, en toute lucidité, Mgr Moreau a vécu les derniers jours de sa vie, nous savons que cette Parole de Jésus avait commencé à faire son œuvre en lui au cœur même de la lourde maladie de la sclérose latérale amyotrophique qui le terrassait depuis plusieurs mois déjà.

Il est décédé le 22 octobre 2019, vers 22 heures, à la maison des soins palliatifs, l’Envol, de Rouyn-Noranda, où il a vécu les trois derniers jours de sa vie, bien entouré et bien soutenu. Durant les deux mois qui ont précédé, il a été accueilli à la maison-mère des Sœurs de Notre-Dame-Auxiliatrice de Rouyn-Noranda qui l’ont accompagné dans sa rapide descente vers un état de fragilité marqué par une grande difficulté à parler. Ce fut pour lui, une immense souffrance.

Bien inculturé dans le diocèse de Rouyn-Noranda, il était pourtant marqué par sa région d’origine, Kamouraska, au bord du grand fleuve Saint-Laurent. Benjamin d’une famille de huit enfants, il est né le 15 juillet 1947. Il aimait nous dire que ses frères n’étaient pas surpris qu’il soit devenu prêtre et évêque car on a dû l’ondoyer avant sa sortie du sein de sa mère puisque sa naissance s’est avérée un peu difficile. Son père, Isidore Moreau, et sa mère, Marie-Louise Bouchard, l’ont entouré de beaucoup d’affection tout en le façonnant en homme droit, bon et donné pour le bonheur des autres.

Ordonné prêtre par Mgr Charles-Henri Lévesque pour le diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, le 20 mai 1972, après ses études au Grand Séminaire de Québec, il sera aussitôt nommé vice-chancelier et secrétaire de l’évêque. Après des études en liturgie à l’abbaye Saint-André de Bruges, en Belgique, ensuite à l’Institut des Dominicains de Montréal, puis en Écritures Saintes au Centre de formation biblique Ecce Homo de Jérusalem, il prendra la charge du service diocésain de la pastorale liturgique et sacramentelle. Au moment de sa nomination comme évêque, il était curé de la paroisse Saint-Patrice de Rivière-du-Loup et responsable de l’équipe pastorale des trois paroisses de cette ville. Succédant à Mgr Jean-Guy Hamelin, premier évêque du diocèse de Rouyn-Noranda, il est nommé évêque par le pape Jean-Paul II, le 30 novembre 2001 et ordonné le 2 mars 2002 en la cathédrale Saint-Joseph de Rouyn-Noranda, par son prédécesseur. Sa devise devient alors « … Comme celui qui sert ». Et pour lui, c’était plus que des mots mais son pain quotidien. Il nous en a nourris durant tout son épiscopat.

Nous nous souviendrons de lui comme d’un évêque très sensible aux signes des temps, ouvert à la dimension missionnaire des baptisés. Avec nous, il a travaillé à faire de notre Église une Église de proximité en étant lui-même un homme de proximité avec les jeunes, les moins jeunes et les familles.

Avec nous, il a voulu que notre Église s’habilite à communiquer l’Évangile dans un langage accessible. Lui-même avait ce don particulier de proclamer la Parole de façon à ce que tout le monde la comprenne et se laisse transformer par elle.

Avec nous, il a voulu que notre Église en soit une d’accueil inconditionnel des hommes et des femmes de notre temps pour les accompagner dans leur cheminement humain et spirituel. Sa porte était toujours ouverte, son cœur aussi. Il savait écouter et comprendre, respecter le cheminement des personnes et les accompagner. En sa présence, les personnes se sentaient comprises et appréciées à leur juste valeur.

Avec nous, il a voulu une Église qui respire la Joie de l’Évangile. Quand il était là, ce n’était jamais triste, il savait raviver la confiance et l’espérance et nous aider à regarder en avant, assuré que le Seigneur nous y précédait.

Notre diocèse a eu cette chance immense d’être accompagnée d’un pasteur sans prétention ni artifice. Cela ne va pas de soi ! Notre peine de le voir partir si tôt se change en action de grâce au Seigneur qui l’a rappelé à Lui avant que la maladie ne le fasse davantage souffrir.

Sa mission d’évêque du diocèse de Rouyn-Noranda aura duré plus de dix-sept ans et il l’a vécue jusqu’au bout, même dans sa maladie où souvent « il ne pouvait que se blottir au creux de Dieu pour tenir dans cette épreuve » comme l’exprimait le P. Bruno Chenu. « Je m’abandonne à Toi, je m’en remets à Toi, je ne désire rien que d’être entre Tes Mains, que d’être près de Toi. » Voilà le cœur de son désir et l’expression même de sa prière. Nous la faisons nôtre en le confiant à Marie sa confidente de toujours.

Ses funérailles, célébrées à la cathédrale Saint-Joseph de Rouyn-Noranda, le 28 octobre 2019, sont présidées par Mgr Paul-André Durocher, archevêque du diocèse de Gatineau dont le diocèse de Rouyn-Noranda est suffragant. Il est assisté de Mgr Gilles Lemay, Administrateur apostolique durant la vacance du Siège. L’homélie est prononcée par Mgr Pierre Goudreault, originaire du diocèse de Rouyn-Noranda.

Durant l’Eucharistie des funérailles, Mgr Moreau a voulu que son cercueil soit déposé à même le plancher pour signifier son abandon total au Dieu de Jésus-Christ et comme il l’a été au rite de la prostration entière lors de ses ordinations presbytérale et épiscopale.

Il est inhumé au cimetière Saint-Michel de Rouyn-Noranda.

Madeleine Dumas, s.c.o.
Chancelière du diocèse de Rouyn-Noranda

Documents joints

Nécrologie de Mgr Dorylas Moreau (PDF - 521.3 ko)
Le document prêt à imprimer.

Haut de la page

Flux RSS 2.0 | Nos coordonnées | Plan du site | Crédits | Espace privé | License Creative Commons