Diocèse de Rouyn-Noranda

Extrait du site Web

Accueil du site > Actualités > Bonne fête de Saint Antoine-Mar

Bonne fête de Saint Antoine-Marie Claret !

Fondateur des Claretains, fêté le 24 octobre

26 octobre 2021

Texte préparé par le Père Reegan Soosai, c.m.f Ministère auprès de la Première Nation Anicinabe Diocèse de Rouyn-Noranda. 24 octobre 2021

Saint Claret était un homme en feu avec l’amour de Dieu. Il est né en Catalogne, en Espagne, en 1807. À son plus jeune âge, il priait le Rosaire, faisait une sorte de pèlerinage dans un sanctuaire marial situé à 10 km de sa ville natale. Il aidait et travaillait avec les ouvriers de l’usine textile de son père. Il aimait apprendre et son père l’a donc envoyé à Barcelone pour ses études universitaires. Ce fut un tournant dans son parcours personnel.

Oui, une fois qu’il a entendu l’homélie du prêtre qui expliquait les paroles « Est-ce qu’un homme serait joyeux s’il gagne le monde entier et perd sa vie ? ». C’était donc une période de crise existentielle et spirituelle pour lui. Il a posé la question, qu’est-ce que je fais de ma vie ?

Il a commencé à rechercher Dieu de tout son cœur et grâce à sa vocation. Et ainsi, il a découvert par la prière, les directions spirituelles et d’autres expériences de vie que Dieu l’appelait à devenir prêtre. Il a rejoint son diocèse et est devenu prêtre. Après 4 ans de travail dans ce diocèse se dit-il : est-ce que je suis condamné à vivre uniquement dans mon diocèse ? non.

Ainsi, après un bon discernement, il s’est offert comme missionnaire apostolique. Il a commencé à prêcher dans toute l’Espagne pendant de nombreuses années, et il a eu un autre appel spécial, pour lui, de la part de Dieu. Il a fondé en 1849 la Congrégation des Fils du Cœur Immaculé de Marie (Missionnaires Clarétains). On lui a demandé d’être l’archevêque de Santiago de Cuba. C’était un diocèse qui était sans pasteur pendant quelques années, les prêtres n’avaient pas une vie disciplinée et aussi il y avait beaucoup de discrimination, de racisme, d’injustice et d’autres problèmes sociaux et ecclésiaux.

Il avait des grands défis devant lui. Il les a affrontés avec la grâce de Dieu et avec la puissante intercession de la Bienheureuse Marie et ainsi son nom est devenu Antoine-Marie Claret. Il a été persécuté, maltraité mais il n’a jamais laissé derrière lui son amour pour l’Eucharistie et la Parole de Dieu. Au cours de ses six années en tant qu’archevêque, il a effectué 4 visites pastorales, ce qui montre qu’il était en relation avec son peuple. Il a été attaqué par les méchants par des paroles et des actions, mais il a toujours été capable de leur pardonner comme notre Seigneur Jésus-Christ. Son diocèse est devenu exemplaire. Il a donné sa voix contre toutes sortes d’injustices, de discriminations et de racismes.

En tant que missionnaire et visionnaire, Il a formé un mouvement laïc, il a mis en pratique un système de caisse populaire et a lancé de nombreuses autres activités sociales, culturelles et pastorales, et cela, même en écrivant autant de livres. Puis il devint le confesseur de la reine d’Espagne en 1857 et il mourut en France en 1870 comme migrant et en exil à cause des persécutions politiques en Espagne. Il y aura un film sur sa vie avec le titre « Pauvre et à Pied ».

Sa prière ardente était, «  Ô mon Dieu, faites que je vous connaisse et vous fasse connaître ; que je vous aime et vous fasse aimer ; que je vous serve et porte les autres à vous servir ; que je vous loue et vous fasse louer par toutes les créatures. Donnez-moi, ô mon Père, de voir tous les pécheurs se convertir, tous les justes persévérer dans la grâce, et arriver enfin au bonheur éternel.  »

Puisse son esprit missionnaire et visionnaire nous inspirer et nous garder brûlants de l’amour de Dieu pour les pauvres, les autochtones, les migrants et la Terre-Mère.

Bonne fête de Saint Antoine-Marie Claret !

Contribution du Père Reegan Soosai, c.m.f (Clarétain)

Haut de la page

Flux RSS 2.0 | Nos coordonnées | Plan du site | Crédits | Espace privé | License Creative Commons