Diocèse de Rouyn-Noranda

Extrait du site Web

La parole est à Monseigneur

Vous avez dit : « langage accessible » ?

14 mars 2012

Dans la vision d’avenir de notre communauté diocésaine, dégagée à partir des Forums en Église, il est dit que notre Église veut communiquer l’Évangile dans un langage accessible. Qu’est-ce à dire ? Dans une ère de communication comme la nôtre, la réalité de l’accessibilité du langage est sans contredit une chance pour l’Évangile d’être entendu par le plus grand nombre.

« Accessible » ne veut pourtant pas signifier une parole « à la mode » pour épater ou faire populaire ! Un langage accessible signifie plutôt qu’il peut marquer l’esprit par sa noble simplicité tout en étant empreint de clarté et de transparence. Jésus en donne un bel exemple dans les paraboles qu’il sait proposer aux individus comme aux foules. Tout le monde pouvait comprendre. Les histoires qu’il aime à raconter comme nous le montrent les évangiles sont le plus souvent puisées à même la vie ordinaire. Elles ont de plus une puissance d’évocation inégalée tout en étant souvent enveloppées de poésie.

Une participante aux Forums en Église a compris l’idée de « langage accessible » comme étant le langage du cœur. « Une parole, disait-elle, qui part du cœur de Dieu pour rejoindre le nôtre et ainsi ouvrir un chemin vers le cœur de l’autre ». J’estime que c’est là une excellente manière de saisir cette réalité dans une approche chrétienne. À cette lumière, sans doute faut-il ajouter qu’un langage accessible est fait de paroles qui touchent le cœur et souvent savent émouvoir, sans verser dans la pure sensiblerie. C’est le langage de la proximité, du respect et de l’amour.

En définitive, ce qui est accessible est tout le contraire de ce qui est purement théorique et conceptuel qui ne sait décliner que le savoir acquis, parfois mal maîtrisé.

Nous savons enfin que la simplicité du langage utilisé est généralement empreinte de grande humanité. Il part souvent d’images connues ; il rappelle des situations vécues ; il sait faire parler l’évangile dans toute sa radicalité ; il rejoint les gens de toute condition. Chacune et chacun de nous, nous avons des conversions à opérer à ce niveau. Mais faisons-nous pleinement confiance. Il en va de l’universalité de nos prises de parole.

Une chronique de Mgr Dorylas Moreau publiée dans L’Église de Rouyn-Noranda, vol. 12, no 7, mars 2012.

Haut de la page

Flux RSS 2.0 | Nos coordonnées | Plan du site | Crédits | Espace privé | License Creative Commons