Diocèse de Rouyn-Noranda

Extrait du site Web

La parole est à Monseigneur

Disciples et fidèles

14 septembre 2012

J’observais dernièrement un grand-papa et son petit-fils de six ans déambuler l’un à la suite de l’autre, dans une clairière assez boisée et fournie. Le temps était maussade et le sol détrempé et boueux. Ils s’offraient une promenade presque sous la pluie pour désarmer l’ennui et vivre une belle proximité. Le grand-papa marchait devant et l’enfant suivait. La cadence des pas de l’enfant changeait assez souvent parce que le petit tenait à mettre ses pas dans ceux que le grand-père traçait avec ses grandes bottes. Je remarquais que le grand-père observait du coin de l’œil, discrètement, son petit protégé qui le suivait péniblement. Il ralentissait son pas pour rendre plus confortable l’enfant. Et il sautillait momentanément pour le faire rire. C’était amusant de voir comment l’enfant imitait fièrement son grand-papa qu’il s’appliquait à bien suivre. Il faillit trébucher à un moment pour être subitement retenu et relevé par le paternel.

Je pensais à nous, baptisés, qui cherchons à inscrire nos pas à la suite du Maître. Comme des disciples. Comme des fidèles.

Deux mots que j’aime bien. Deux mots qui s’apparentent par leur sens. On les accole souvent l’un à l’autre pour les associer : « disciples fidèles » ou « suivre fidèlement ». Le terme « disciple » veut dire littéralement « mettre ses pas dans ceux du Maître ». Peut-on être disciple sans être fidèle ? Peut-on être fidèle sans être disciple ?

Il me plaît de penser que la nouvelle année pastorale peut s’ouvrir avec ces simples mots à l’esprit. Apprendre ou réapprendre à être de fidèles disciples en contemplant le ministère du Maître Jésus. Découvrir sa manière d’instaurer le Royaume du Père où justice, paix et joie s’entremêlent et s’harmonisent dans la lumière de l’Esprit Saint pour annoncer et témoigner de ce qui vient (cf. l’Épitre aux Romains, 14, 17).

Cela me semble une belle mission en même temps qu’un grand défi au seuil d’une année pastorale qui sera vécue sous le signe et dans la foulée de la nouvelle évangélisation. Je souhaite à vous toutes et à vous tous d’être fidèles disciples, en cette nouvelle année pastorale qui sera aussi une Année de la foi. Que cette année soit faite de découvertes, d’engagement et de joie dans la foi.

Une chronique de Mgr Dorylas Moreau publiée dans L’Église de Rouyn-Noranda, vol. 13, no 1, septembre 2012.

Haut de la page

Flux RSS 2.0 | Nos coordonnées | Plan du site | Crédits | Espace privé | License Creative Commons