Diocèse de Rouyn-Noranda

Extrait du site Web

La parole est à Monseigneur

La foi, une relation

17 janvier 2013

Alors que la nouvelle année civile vient de s’ouvrir, l’Année de la foi continue son parcours. Ces jours derniers, j’entendais deux jeunes exprimer ce qu’est la foi pour eux : « La foi, dit Marie-Claude, c’est la chance merveilleuse d’avoir un but » ; « la foi, dit Guillaume, d’autre part, c’est le choix de la joie. »

Souvent, pour les adultes que nous sommes, en raison de notre formation, la foi renvoie d’abord à un contenu : des principes, des énoncés, des dogmes ou des vérités révélées. Le Catéchisme de l’Église catholique, dont l’Église souligne les 20 ans cette année, présente plutôt la foi comme « la réponse de l’être humain à l’initiative de Dieu qui se révèle. »

Mais bien peu de personnes parlent de leur foi en termes d’expérience vivante, de relation avec le Christ, de rencontre avec quelqu’un, d’une proposition d’amour qui me laisse entièrement libre. Pourtant il me semble que nous touchons là l’expérience la plus profonde de la foi chrétienne. En effet, comment croire en Dieu, en son Fils Jésus et en l’Esprit Saint, si l’on n’a pas déjà fait l’expérience d’une rencontre marquante qui a mis de la lumière en nous, qui a réchauffé notre cœur ?

Dans un monde où l’ombre envahit les cœurs, nous avons besoin de la lumière qui donne sens à la vie, nourrit l’espérance et guide vers le bonheur. Jésus est la vraie Lumière, il s’est fait chair. C’est ce que nous venons de célébrer dans le Mystère de Noël. Les pieds du fils de Dieu ont foulé le sol, ses yeux ont admiré et se sont émerveillés de l’œuvre de la création, ses mains ont guéri les malades. Il nous a donné son corps et son sang, nous promettant la vie éternelle. Depuis les bergers de Bethléem qui louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient vu et entendu, les générations successives ont fait une étonnante expérience spirituelle.

En cette Nouvelle Année, propice à l’approfondissement de notre rencontre avec Dieu, puisons aux sources de ce qui nous fait vivre. Que la redécouverte de Jésus alimente votre foi tout au long de cette nouvelle année que je vous souhaite bonne et heureuse.

Une chronique de Mgr Dorylas Moreau publiée dans L’Église de Rouyn-Noranda, vol. 13, no 5, janvier 2013.

Haut de la page

Flux RSS 2.0 | Nos coordonnées | Plan du site | Crédits | Espace privé | License Creative Commons